Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

Abécédaire du mardi B... comme

15 Juillet 2014, 11:15am

Publié par crazyprof

eh oui, je vous remets cette photo d'Anne Geddes, c'est dans le sujet du jour!

eh oui, je vous remets cette photo d'Anne Geddes, c'est dans le sujet du jour!

Bébé.

Mon amour, ma crevette, on poussin, pumpkin,

J'ai appris à 18 ans mon cœur que tu n'existerais jamais. Ayant fait déjà assez de biologie pour me douter du coup, je n'ai pas été si surprise que ça...à tel point que moi qui, à part écrire, avait toujours voulu être pédiatre, j'avais déjà, en changeant de série du bac, renoncé à des études de médecine... sans rien en dire à personne sauf à mon Papy qui était encore capable de le comprendre mais plus de le répéter.

Je me suis protégée, me disant que jamais je n'arriverais à faire mon deuil de toi si je passais ma vie avec des bébés et des petits...Mon médecin de famille, malgré les consignes parentales, avait aussi semé suffisamment d'indices. Il est vrai que cette année de terminale, entre le bac, ma liberté à conquérir pour l'année suivante et mon papy en train de nous quitter, j'avais d'autres choses en tête!

Je me suis donc retrouvée dans le cabinet d'un gentil médecin qui, Dieu merci, avait vraiment de l'empathie et qui a enfin fini par être honnête avec moi. Je n'oublierais jamais non plus ma colère contre mes parents parce qu'ils le savaient depuis dix-mois et qu'ils ne m'avaient rien dit. Je suis rentrée seule chez moi dans mon petit appart d'étudiante. J'ai piqué une colère noire contre ma mère au téléphone, ne me rendant pas compte du mal que je lui faisais. Et j'ai failli m'enfuir loin, arrêter mes études, partir sans donner de nouvelles puisqu'au lieu de me préparer, de me parler, de me soutenir, on me laissait seule et en plus on m'avait menti! et pas petit le mensonge! Avec le recul j'ai compris et pardonné depuis longtemps mais sur le coup c'est ce mensonge plus que ton absence mon cœur qui a été un tsunami!

J'ai appris à vivre sans toi mon cœur, et ça n'a pas été simple. Il y a eu des hauts et des bas, des salauds, des saloperies et des merveilles de personnes autour de moi.

Je ne sais pas mon bébé si tu aurais été un petit blondinet risque tout aux yeux bleus ou une princesse brune aux yeux gris qui aurait mené tout le monde par le bout du nez.

Je ne sais pas si j'aurais été une bonne mère, et puis d'abord qu'est ce que c'est que ça une bonne mère? Je sais juste que je t'aurais aimé et que j'aurais fait de mon mieux et que je me serais battu pour toi autant qu'il l'aurait fallu.

Le plus dur à part ton absence mon bébé ça a été les conséquences...

- me faire douter de moi en tant que femme: ne l'étais-je qu'à demi puisque je ne pouvais pas te faire toi!

- du coup, perdre beaucoup de mon assurance et de confiance en moi.

- à partir d'un certain âge, devoir supporter les réflexions idiotes du style: "ben alors, et toi, quand est-ce que tu t'y mets!" et j'en passe et des pires!

- prendre des coups au moral et des calques dans la figure ( au figuré hein!) à des moments où il a bien fallu le dire!

- voir l'homme que j'aime, enfin le bon, avec ses neveux et nièces et avec mes nièces et se dire que tu aurais eu un super papa!

Mais même si tu n'es pas là, tu m'as donné beaucoup mon cœur:

- de la force déjà, beaucoup de force parce qu'il a fallu faire le deuil de toi, même si je pense que je ne le ferais jamais vraiment complètement.

- des antennes, la capacité d'ouvrir mes oreilles et de prêter mon épaule quand il faut à ceux que j'aime. Je ne suis vraiment pas certaine que j'aurais été autant capable de ça sans ton absence.

- j'ai encore plus profité et je profite encore de mes neveux et nièces avec plus de joie et de bonheur... et d'envies de leur donner des bons coups de pieds où je pense si besoin!

- j'ai mûri plus vite, laissant loin, très loin l'enfant gâtée que j'ai pu être à certains moments.

- J'ai maintenant un radar intégré anti personnes nuisibles... même si avec monsieur ex il devait être grippé

- J'ai redécouvert presque à l'âge adulte ma propre tante que j'aimais déjà beaucoup!

- J'ai l'impression d'avoir encore plus d'amour à donner.

Alors, je ne vais pas dire merci à mère nature cette chienne mais, au final, je suis en paix avec toi parce je suis en paix avec moi et que je pense que ton absence fait partie des choses qui m'ont fait celle que je suis.

Par contre, dis, toi qui est dans les limbes, tu pourrais pas expliquer aux gens qu'ils doivent avoir un peu de tact avec des femmes sans enfants... c'est peut être un choix, tout à fait respectable mais c'est peut être aussi que la bonne mère, la sainte vierge, les éprouvettes et toutes les envies de la terre n'ont pas été suffisantes pour venir à bout de la nature! Les questions gentilles et bienveillantes ça va, c'est normal, mais la p*** de pression sociale non! Alors dis leur de bien ranger leurs gros sabots!

Commenter cet article

Angélique 22/07/2014 23:29

Je ne te connais peut-être pas, mais ton histoire m'a beaucoup touchée... J'imagine que cela n'a pas dû être facile d'écrire ces mots mais ils sont très beaux.

crazyprof 23/07/2014 11:36

Merci beaucoup, ça me touche de lire ça.

17/07/2014 22:12

je t'admire, vriament....
grosses bises, j'espère que tu vas bien!

c 17/07/2014 23:06

Oui ça va bien! Grosses bises à vous trois! V.