Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

Le Royaume, Emmanuel Carrère. Cette semaine c’est rentrée littéraire !

21 Septembre 2014, 16:22pm

Publié par crazyprof

Le Royaume, Emmanuel Carrère. Cette semaine c’est rentrée littéraire !

Le Royaume, Emmanuel Carrère. Cette semaine c’est rentrée littéraire !

Présentation de l’éditeur :

Le Royaume raconte l’histoire des débuts de la chrétienté, vers la fin du Ier siècle après Jésus Christ. Il raconte comment deux hommes, essentiellement, Paul et Luc, ont transformé une petite secte juive refermée autour de son prédicateur crucifié sous l’empereur Tibère et qu’elle affirmait être le messie, en une religion qui en trois siècles a miné l’Empire romain puis conquis le monde et concerne aujourd’hui encore le quart de l’humanité.

Ce que j’en dis :

Ce livre est un petit bijou qui se mérite. Lecteurs, si vous cherchez un livre d’historien, passez votre chemin, ainsi que si vous souhaitez un complément à vos cours de catéchisme…Ce livre est un roman et un bon mais c’est surtout l’histoire de deux chemins : celui, comme le dit l’éditeur, d’une petite secte juive qui deviendra grande et celui d’un homme, l’auteur, face à la foi et à la croyance. Bien sûr il a enquêté, lu, analysé, cherché, voyagé mais une grande partie de l’intérêt de ce livre réside dans le questionnement d’Emmanuel Carrère et dans son évolution personnelle. Il nous montre comment de l’indifférence on peut passer à une observance stricte frolant presque l’intégrisme puis s’en détacher pour aller vers encore autre chose. L’auteur fait un instant le pari de Pascal puis évolue encore. Il nous fait croiser la route des personnes qui ont comptées pour lui ou compte toujours comme sa marraine ou l’autre filleul de celle-ci, Hervé. L’auteur nous fait partager ses certitudes et ses doutes, les ancrent dans sa vie familiale ou professionnelle ? Il se regarde dans un miroir et comptabilise honnêtement ses succès, ses échecs, ses défauts et ses failles. Il aurait presque pu sous-titrer certains chapitres « portrait de l’artiste dans sa maturité ». Il se montre tour à tour attachant, émouvant, raisonneur mais toujours curieux et toujours désireux de comprendre, d’aller plus loin, plus au fond des choses.

Ceci vaut pour la partie personnelle, autobiographique du livre. Quant à la partie historique, elle est intimement mêlée à l’autobiographie si bien qu’elle n’est jamais pesante. De plus, pour aider le lecteur à comprendre, le romancier fait des parallèles aussi saisissants qu’inattendus avec des situations qu’il trouve similaires aujourd’hui. C’est ainsi qu’au cours de ce livre, vous croiserez certes, Jésus, Luc, Paul, Jean et Marc mais aussi Vladimir Poutine, la Tchétchénie, la sexualité, le désir et les vidéos pornos.

Après, c’est un livre qui ne se donne pas facilement, qui réclame de l’attention et surtout une réflexion personnelle au fil de la lecture. Il a fait écho chez moi car à certains moments j’y ai retrouvé ma propre évolution, mes propres doutes, mes questions. Il m’a aussi permis de mieux comprendre ma mère, venue à la foi par son mariage et devenue assez stricte et aussi une amie perdue de vue au fil de la vie mais qui a bien failli devenir nonne. à un moment de sa vie.

Je suis ressortie de ce livre sans réponses préfabriquées à mes propres questions et c’est un point positif mais plus sereine aussi de savoir que je n’étais pas la seule à m’interroger dans mon coin. J’ai aussi beaucoup appris sur la période qu’il décrit et j’ai aimé son humour sec mais qui fait mouche sur les sujets les plus sérieux. Je suis rentrée en résonnance avec ses mots.

Commenter cet article