Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

Merci pour ce moment Valérie Trierweiler C'est mercredi, on lit

10 Septembre 2014, 12:08pm

Publié par crazyprof

Merci pour ce moment Valérie Trierweiler C'est mercredi, on lit

Il n'y a pas d'amour heureux, l'amour dure 9 ans... Je crois que pour refléter exactement le sujet du livre, j'en aurais changé le titre.

J'ai déjà expliqué ici

pourquoi j'avais envie de lire ce livre, je n'y reviendrai pas mais maintenant que c'est fait, j'ai quand même envie de vous en parler. Ce livre n'est pas intéressant par sa qualité littéraire, ça n'est pas pas le propos. Il vous prend aux tripes, tout simplement. Peut-être y ai-je été plus sensible parce que j'ai été moi aussi une femme trompée, peut-être simplement qu'elle a su me faire partager sa stupéfaction, sa colère, son envie d'oublier, son impression de vivre un cauchemar.

Mais ce n'est qu'une petite partie du livre...le reste c'est un chant d'amour et de passion, c'est une promenade dans les coulisses d'un amour pas si simple que ça... quand les amoureux qui "tombent en amour" comme disent les québécois ne sont pas libres, ont chacun un conjoint, des enfants. Quand en plus il faut rajouter à cela les médias, une campagne électorale puis la plus haute marche du pouvoir, eh bien, pas si simple, pas si banal du coup...

Elle l'a aimé son amant mais elle a souffert de n'être aux yeux des autres que "l'autre"; "l'illégitime" et ce à double titre car ses propres insécurités, venues de son enfance et de ce que je qualifierais de complexe de classe, la paralysent. Elle ne se fait pas au pouvoir et elle ne se fait pas aux changements que celui-ci provoque. Elle a besoin de reconnaissance et d'être la première aux yeux de son compagnon. Malheureusement, il devient incapable de lui offrir ce sentiment de sécurité, occupé qu'il est à d'autres choses. Elle prend des coups de la part de l'entourage, des médias, elle se replie sur elle même et fait n'importe quoi. Elle se réfugie (sincèrement je crois) dans des engagements humanitaires et tourne en rond. Elle a beaucoup sacrifié pour cet amour: son couple avec le père de ses enfants, sa carrière professionnelle, son image publique et elle a dû complètement s'oublier puisque c'est ce que tous attendaient d'elle.

Pour se reconstruire, elle a eut besoin de coucher tout ça sur le papier, comme on dépose un fardeau trop lourd pour soi. J'ai aussi l'impression qu'elle voulait claquer définitivement la porte, se forcer à tourner la page et que, puisqu'elle en avait la possibilité, seul un acte aussi public que son humiliation la garantissait contre elle-même, contre la tentation du pardon.

Alors nous pouvons trouver cela choquant, obscène, impudique. Nous pouvons trouver cet étalage inutile et revanchard.Il est juste qu'une revanche ne grandit personne mais elle est parfois thérapeutique.

Le président de la République, puisqu'il s'agit indirectement de lui, ne ressort pas grandit de ce livre mais, pour moi, une fois la part de vitriol relativisée, il restera surtout une constatation: le pouvoir (politique ou autre) rend fou et solitaire, comme une drogue dure. Cette ivresse du pouvoir vous isole et vous déconnecte de la réalité du quotidien, vous rend méfiant en permanence envers les autres.

Elle aurait pu attendre, ne l'écrire que pour elle. Mais elle l'a fait et à quoi bon l'accabler encore. Le plus grand service à lui rendre c'est de lui donner finalement ce qu'elle veut: le droit à l'oubli, dans tous les sens du terme. Acceptons ce livre comme une déclaration d'amour et de haine à l'homme qu'elle a tant aimé et qu'elle adorerait parvenir à haïr. Que tous ceux et toutes celles qui ont vécu un divorce difficile lui jettent la première pierre.

Je vous laisse avec ce titre, qui convient assez bien au sujet du jour je trouve. Je vous mets aussi le lien vers l'article de Carène sur Sobusygirls, allez-y,son article vaut le coup et ses nouvelles sur son blog sont un délice!

Commenter cet article

Christophe Lucius 18/09/2014 17:14

J'ai aussi pensé la même chose que vous, qu'une femme bafouée est capable de tout et ce livre en témoigne! ...dans un article, que vous pourrez retrouver ici: http://christophelucius.fr/post/97058702816/plaidoyer-pour-valerie-trierweiler , je reviens également sur la question et je vus invite d'ailleurs à un jeter un coup d’œil! :)