Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

Peine Perdue, Olivier Adam. Cette semaine c'est rentrée littéraire!

16 Septembre 2014, 16:25pm

Publié par crazyprof

Peine Perdue, Olivier Adam. Cette semaine c'est rentrée littéraire!

Le pitch:

Nous sommes dans une station balnéaire nichée au bord de la méditerranée, hors saison. Antoine, jeune gloire du football local,est retrouvé tabassé presque à mort devant les urgences de l’hôpital au moment où une grave tempête va se déchaîner et faire des morts et des dégâts. Qui a agressé Antoine? Pourquoi? Qui l'a amené anonymement devant l'hôpital? Quelles seront les conséquences de cette agression et de la tempête? Je ne répondrai pas à ces questions pour ne pas trop dévoiler l'histoire.

Ce que j'en dis:

Olivier Adam réussit un véritable tour de force: en 22 personnages et 23 chapitres qui sont autant de petites nouvelles autour d'une même trame il nous fait à la fois vivre une enquête policière mais surtout nous fait un portrait en réduction de notre société française actuelle. Chaque personnage, en dehors de son rôle dans l'intrigue a une histoire bien à lui ou à elle qui nous révèle quelque chose sur notre société. Comme il l'avait fait dans Les Lisières pour la banlieue, ce superbe portraitiste intimiste qu'est Olivier Adam esquisse à petites touches qui font mouche le kaléidoscope de notre univers social actuel.

Il pose extrêmement bien des questions intéressantes et très brûlantes comme celle de la fin de vie, de la désespérance après un deuil, des familles monoparentales, de l'isolement social et des mauvais choix de jeunesse. Il nous montre aussi une jeune génération engluée dans sa condition sociale modeste voir très modeste et qui n'espère même plus en sortir sauf par la révolte ou les combines. Le travail, ils n'en trouvent pas ou alors des petits boulots qu'il faut cumuler pour arriver à survivre. La désespérance est partout, avec quelques rayons de soleil comme les enfants et une ou deux nouvelles histoires d'amour. Mais pour certains et certaines, même l'amour est douleur. Il soulève aussi la question de la corruption des milieux d'affaires et de la main mise des truands sur certains endroits.

J'ai beaucoup aimé tous les personnages, avec mentions spéciales pour Antoine, ce paumé sans repères entre rêves déçus et amour paternel, pour son père et pour la jeune interne ainsi que pour Grindel, le commissaire de police désabusé chargé de l'enquête.

Olivier Adam nous offre une belle photo des Français, un peu jaunie par les souvenirs et la crise (économique ou plus personnelle) et nous embarque dans son univers.

Je suis presque certaine que comme Des Vents Contraires et Tout Va Bien, Ne T' en Fait Pas, nous retrouverons un jour ces personnages sur nos grands écrans.

Commenter cet article

lulu 06/09/2016 13:48

Trop dur pour moi (mais trop tard, je l'avais lu...).

Biz,
lulu

crazyprof 17/09/2014 12:26

Merci Angélique et je te conseilles tous ses livres, ils sont tous bons! Les deux films, notamment celui avec Benoit Magimel sont superbes aussi.
Biz V.

Angélique 17/09/2014 00:09

Je ne connais pas cet auteur, ni ce livre mais tu as attiré mon attention. J'aime les auteurs qui mettent un soin particulier à créer de véritables personnages auxquels on peut s'attacher ou s'identifier. Merci pour ce partage.