Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

La faiseuse d'anges Camilla Läckberg, c'est mercredi on lit!

8 Octobre 2014, 18:54pm

Publié par crazyprof

La faiseuse d'anges Camilla Läckberg, c'est mercredi on lit!

Présentation de l’éditeur :

Pâques 1974. Sur l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka, une famille disparaît sans laisser de traces. La table du dîner est soigneusement dressée, mais tous se sont volatilisés, à l’exception de la fillette d’un an et demi, Ebba. Sont-ils victimes d’un crime ou sont-ils tous partis de leur plein gré ? L’énigme ne sera jamais résolue. Des années plus tard, Ebba revient sur l’île et s’installe dans la maison familiale avec son mari. Les vieux secrets de la propriété ne vont pas tarder à ressurgir…

Ce que j’en pense :

J’ai retrouvé avec plaisir Erika Falck et Patrick Hedström son policier de mari. Je trouve que l’auteur a vraiment trouvé son Sherlock et son Watson. En plus, par delà l’intrigue policière très bien construite même si j’en avais deviné une partie des coupables, L’auteur nous gratifie comme d’habitude d’une critique/étude de la société dans laquelle elle vit et ancre son récit dans les difficultés quotidiennes d’un couple de jeunes parents. Le plus intéressant est aussi sa plongée dans le passé de son pays au cours de la seconde guerre mondiale et la difficulté de la Suède à assumer son rôle pas si neutre que ça pour certains suédois. J’ai beaucoup aimé aussi la description des relations entre les jeunes du groupe d’amis autour desquels l’enquête tourne.

J’ai apprécié aussi son petit mot qui sert de postface au livre dans lequel elle donne son ressenti sur les événements d’Utoya et le fait qu’elle a malheureusement collé à l’actualité sans le vouloir puisqu’elle était en cours d’écriture à ce moment là.

Sa réflexion sur le couple et les conséquences de la perte d’un enfant, de la présence de trois enfants en bas âge ou de l’annonce de la maladie est également passionnante parce qu’esquissée au fil des personnages. Elle continue de tisser des portraits attachants de ses personnages principaux et de nous faire rire avec le calamiteux commissaire principal incompétent notoire mais toujours prêt à commettre une boulette.

Comme d’habitude avec Camilla Läckberg, un excellent livre à la fois polar et tellement plus.

Commenter cet article