Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

Sidération

3 Octobre 2014, 11:42am

Publié par crazyprof

Je dois l'idée de cet article à l'actualité et aussi à des affiches vues dans ma ville en voiture cette semaine. Je me suis décidée à l'écrire cet article aussi suite à un échange de tweets hier soir ou j'ai parlé un peu de ça avec quelqu'un qui paraissait assez surprise aussi.

Je ne comprends pas que nous ayons droit une fois encore à une "manif' pour tous" dimanche. Il doit me manquer une case parce que là, ma compréhension et ma compassion atteignent leurs limites et très largement.

Je ne comprends pas que l'on puisse nier l'amour parce qu'il est différent et y mettre une sorte de label "autorisé"...

Je ne comprends pas que quelqu'un puisse trouver à redire au fait que les petites filles et les petits garçons aient la même éducation, les mêmes espoirs, les mêmes ambitions. Que l'on puisse trouver étrange que les petites filles désirent être pompiers, soldats ou médecins.

Je ne comprends pas que l'on nous dise que des enfants nés à l'étranger doivent être laissés sans passeport français et dans un flou juridique sous prétexte que...

Je ne comprends pas que deux papas ou deux mamans ne puissent pas être juridiquement parents d'un enfant qu'ils élèvent et aiment concrètement et quotidiennement ensemble.

Je ne comprends pas que l'on nous prenne pour des idiots: tout le monde sait bien que, biologiquement, il faut un gamète mâle et un gamète femelle...et un enfant sait très bien qui l'aime et l'élève au quotidien pour se construire sans avoir besoin de la biologie qui est et reste indiscutable mais n'est pas le sujet.Le vrai sujet c'est l'amour.

Je ne comprends pas cette discrimination et cette haine contenue et mal masquée que cela implique.

Je ne comprends pas ce refus de voir que nous avons une société qui a évoluée.

Est-ce bon pour un enfant de lui dire qu'il est un "sous-citoyen" parce qu'il est né autrement?

Est-ce bon pour un enfant de lui faire sentir que ses parents n'ont pas les mêmes droits et la même valeur aux yeux de la société? N'est-ce pas vraiment violent et perturbant pour ces enfants qui sont là, bien vivants et qui existent, n'en déplaise à certains.

Va-t-on "démarier" des couples parce qu'ils déplaisent à certains?

Ce qui me gêne aussi profondément c'est cette définition du couple et de la famille comme cellule dans laquelle on procrée et où on élève des enfants... Stérile, vous osez me dire que mon couple n'est pas une famille même s'il se limite à un couple et que notre mariage, si nous nous décidons un jour, n'en sera pas un parce que nécessairement sans enfants? Je n'aurais donc pas le droit à vos yeux de construire quelque chose? Et qui êtes-vous pour me dire qui j'ai le droit d'aimer?

Ce qui me gêne ce sont aussi les larmes de mon petit élève l'autre jour qui, suite aux réflexions d'une gentille camarade, se demandait si on allait lui faire du mal à lui et à sa famille parce que lui et sa sœur étaient des enfants adoptés donc pas "enfants biologiques" de leurs parents.

Je ne cautionne pas la GPA, je trouve que justement il faut bien l'encadrer parce que ça existe, c'est un fait et donc il faut éviter toutes les dérives possibles et elles sont nombreuses et je n'y aurais pas recours pour moi-même. Mais qui suis-je pour décider que d'autres ne pourraient pas faire ce choix là?

Et si une famille c'est un papa une maman, qu'est ce qu'on fait des enfants des deux mariages sur trois qui finissent en divorce et des familles recomposées? Un beau-père ou une belle-mère ne seraient-ils pas capables d'aimer et d'élever aussi les enfants de leurs conjoints?

Et c'est normal par contre qu'un père qui travaille et donc à des revenus ne soit même pas obligé de verser euros de pension alimentaire à la mère de ses enfants? J'ai deux cas comme ça dans mon entourage proche.

Mais oui sûrement puisque sur le papier, les deux pères en question ont encore l'autorité parentale conjointe et le titre de père aux yeux de la loi...

Vous rendez-vous compte que le vrai scandale ce sont ses enfants qui sont déclarés non adoptables et qui grandissent sans amour sauf coup de chance exceptionnel alors que cela pourrait se passer autrement.

Vous rendez-vous compte que le vrai problème concernant l'adoption c'est que la plus grande inégalité c'est l'inégalité financière: tout le monde n'a pas les moyens d'adopter à l'étranger? Idem pour la PMA d'ailleurs!

Alors pensez vraiment aux enfants et ne faites pas semblant!

Et par piété, cessez d'augmenter les souffrances!

Commenter cet article

Angélique 11/10/2014 14:15

Je te rejoins sur beaucoup de points. Ma sœur vit avec une jeune femme et alors qu'elles ont tant d'amour à donner, elles ne pourront probablement jamais avoir d'enfant. Et pour qu'elle raison parce qu'on dit qu'une famille normale doit se composer d'un homme et d'une femme. Mais est-ce normal que des couples dit "normaux" puissent tuer, maltraiter ou même violer leurs enfants!!! Encore un cas d'histoire sordide d'inceste vient d'éclater dans ma région! Et pourtant c'était une famille entrant en tout point dans les critères de la famille normale qu'on semble nous imposer! Et bien moi je demande où est la normalité?

De même mon frère qui a un petit garçon s'est remarié avec une jeune femme qui a deux enfants. Mon neveu préfère sa belle-maman à sa vraie mère! Tout simplement parce que l'amour pour un enfant ne se situe pas dans des principes biologiques, politiques ou religieux ou je ne sais quoi mais tout simplement dans son cœur!

crazyprof 11/10/2014 16:31

Comme tu dis angélique c'est l'amour qui compte et ça les enfants le sentent bien!

Olivier R. 03/10/2014 19:20

Soyons clair :

Le mariage n'existe pas dans la nature. C'est une invention totalement artificielle, crée par certains êtres humains souhaitant l'imposer aux autres, dans le but de contrôler leur comportement, de leur imposer un mode de vie, un mode restrictif de relation, leur lier les mains par un contrat non négociable et non discutable par les intéressés. Bref, une monstruosité pas du tout naturelle.
Pas plus naturelle qu'elle s'applique aux hétéros ou aux homos.

L'homosexualité existe chez la plupart des espèces vivant sur cette terre, en proportions variables. c'est la nature qui crée ainsi. Aux religieux, je dis que c'est leur dieu qui nous a créés, et voulu certains d'entre nous homosexuel(le)s. En osant critiquer, dénigrer et s'opposer à l'oeuvre de celui auquel ils se soumettent, les bigots se rendent coupables d'un blasphème grave.

Pire, cette minorité religieuse extrémiste voudrait imposer ses règles à une majorité qui n'en veut pas. C'est exactement le même comportement que les islamistes, la même logique qui voudrait que la loi d'un groupe religieux minoritaire prévale sur les règles démocratiques (= la majorité l'emporte) qui sont le fondement de notre pays.
C'est plus que grave. Rien que pour ça, il ne faut rien leur céder, jamais.
Je refuse de vivre dans un pays où une majorité ouverte et moderne doit se plier aux diktats d'une poignée de talibans ultra-cathos.

Que cette loi leur plaise ou non, y'a eu débat, y'a eu vote et la loi est passée - donc fin de l'histoire, contents ou pas, c'est comme ça et pis c'est tout.
C'est absolument invraisemblable, hallucinant, que ces intégristes aient le culot de contester le fonctionnement démocratique du pays.

En plus, comme tu le soulignes très justement, CrazyProf, ces gens là vivent dans un monde totalement hors des réalités, une espèce de fantasme religieux où parce qu'une poignée de crétins décide qu'une chose est interdite, les gens ne la font pas.
Hé bien désolé mais la vie c'est pas ça. Les choses arrivent de toute façon, permises ou pas. S'évertuer à répéter qu'une chose n'existe pas dans l'espoir qu'elle disparaîtra, c'est au mieux puéril, au pire un symptôme de gros problème psychologique. Ces intégristes en sont malheureusement là, à ce niveau mental.

Je terminerai sur une note moins théorique et plus sensible. La vie est difficile pour tout le monde, chacun doit faire face à ses propres problèmes, et les occasions de perdre courage, de perdre pied, ne manquent pas. On devrait tous s'aider, que l'autre vive comme nous ou pas.
Au lieu de cela, une poignée de gens se distinguent en créant à d'autres des problèmes qui ne devraient pas exister, s'acharnent à leur rendre la plus difficile, à les empêcher d'être heureux.
J'appelle ça de la méchanceté et du sadisme gratuits, ainsi qu'un manque total d'empathie et d'altruisme. Si c'est ça, les valeurs de leur religion, hé bien merci ils peuvent se la garder.

crazyprof 03/10/2014 20:07

Je tempérerai le mot crétin parce que je pense à certains que je connais qui sont aveuglés par des convictions, par leur âge certain et par leur non fréquentation du monde d'aujourd'hui puisque, vu l'âge, ils ne fréquentent plus qu'un cercle restreint qui pense et vit comme eux...tu vois à qui je pense. C'est sûr que de savoir que ma propre mère va probablement retourner manifester pour la troisième ou quatrième fois de sa vie, ça me fait de la peine. Et tu as raison, c'est du terrorisme intellectuel.
Biz V.