Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

Claude Arnaud Qu’as-tu fait de tes frères ?

18 Septembre 2010, 17:32pm

Publié par crazyprof

claude-arnaud.gif

Résumé :

Au milieu des années soixante, à la frontière entre Boulogne et Paris, le jeune Claude s'ennuie. Pour échapper au vide ambiant, il passe ses journées à lire entouré de ses frères Pierre et Philippe, deux aînés si beaux et doués qu'il peine à se faire une place. Il a douze ans quand le quartier s'éveille – c'est le début d'une nouvelle vie. 

Mai 68, Paris se soulève, le jeune garçon court les manifestations, découvre le plaisir avec les deux sexes et les paradis artificiels. Il quitte le domicile parental et s'installe chez les uns et les autres, abandonne son prénom pour devenir Arnulf l'insaisissable, se change en agent révolutionnaire puis en oiseau de nuit, fréquente une psychanalyste en rupture et des travestis en tournée, approche certains des penseurs qui vont marquer l'époque. 

Mais pendant que la société française entre en révolution, la famille se désagrège : la mère meurt d'une leucémie, l'aîné sombre dans la démence, Philippe fait le tour du monde en stop, on propose à Claude d'apprendre à manier les armes, la décennie de poudre tourne aux années de plomb, Pierre se suicide.

Mon avis :

Je reste assez ambivalente sur ce livre, j’ai aimé, je me suis laissé porter par l’histoire bien que  j’ai eu du mal parfois à m’accrocher. Le style épuré de l’auteur rend la lecture parfois ardue et certaines parties du récit, qui semble autobiographique, m’ont surprises et déstabilisées, probablement parce que l’univers décrit ne correspondait pas du tout au mien. J’ai trouvé que le couple parental était assez stéréotypé, avec un père très père fouettard et une mère assez distante de ses enfants. Je crois en fait que ce qui m’a gêné c’est la dimension de critique sociale de la bourgeoisie qui est sous-jacente en permanence dans ce roman tout en restant masquée derrière les relations parents-enfants ou alors les relations de la fratrie.

Par contre, j’ai aimé ce portrait des succès et des échecs des années soixante-dix et quatre-vingt, avec le militantisme en toile de fond.

Je crois que je suis tout simplement trop jeune pour avoir vécu ces années-là sous le même éclairage que l’auteur et que c’est cette expérience qui m’a fait défaut pour apprécier complètement ce livre malgré tout très bien écrit et réussi. Un tel récit concernant les années quatre-vingt et quatre-vingt dix m’aurait surement plus parlé. 

1pourcent

Commenter cet article

HORNEZ myriam 02/01/2011 16:48


J'ai surtout vu dans ce livre la détresse d'un frère face à la souffrance psychique de ses ainés.
J'ai moi même 2 garçons et l'ainé est schizophrène. Il faut beaucoup d'amour et de patience pour vivre près de ces êtres fragilisés.
Mon mari, mon plus jeune fils et moi avons appris avec le temps et grace à une association à gérer cette maladie handicapante .


crazyprof 08/01/2011 21:03



C'est vrai, je me suis sentie moins concernée par cet aspect là du livre même s'il est très présent. 


Biz V.