Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

De cœur et de sang

10 Mars 2013, 12:05pm

Publié par crazyprof

071204absence7 ans de plus, des jeux différents, un caractère fort, un départ de la maison à 18 ans quand j’en avais à peine 11, mes années à l’étranger et bizarrement petit Bouddha très sage et mon minou petite victime de la mode, autant de raisons pour que ma sœur et moi ne soyons pas très proches en apparence même si je sais très bien que je peux compter sur elle…  Des vies différentes, des ambitions non partagées, une vision de la vie un peu opposée parfois…La vie et les personnalités  pour résumer…

 Et puis depuis 25 ans maintenant il y avait ma sœur de cœur,  celle avec qui j’ai tout partagé ou  presque depuis le jour où nous nous sommes rencontrées devant un panneau d’affichage.

Mais j’ai passé un Noël pourri à cause de toi mon gros dur de sœur qui ne dit jamais rien… parce que ta bombe a explosé à l’insu de ton plein gré la veille… sans même que tu le saches.

Sans m’étendre pour ne pas me répandre,  j’ai appris que ma grande sœur était malade, d’une saloperie qui se limite mais ne se soigne pas et qui va petit à petit la rendre physiquement dépendante.

Et je ne trouve pas les mots, les mots pour lui dire que je me couperais en quatre si je pouvais faire quelque chose, que je voudrais être là pour elle mais je ne me suis démunie, impuissante parce que concrètement je ne peux rien faire. En plus, elle refuse d’en parler parce qu’elle joue encore les gros durs et qu’elle ne veut pas de pitié. Je la comprends et si je garde le silence c’est bien parce que je n’arrive pas à faire autrement que d’être dans l’émotion et je me rends parfaitement compte que ça n’est pas ça dont elle a besoin. Il faut que j’arrive à me blinder et à partir dans le concret, à me dire qu’elle est entourée de son mari et de ses filles pratiquement adultes et que dans l’immédiat elle n’a pas besoin de moi. La seule chose que je puisse faire c’est d’essayer de soutenir mes parents… mais pas facile car pour eux, à cause de ma dépression je suis fragile, ce qui n’est pas faux,  mais j’ai besoin d’être là pour eux.

Alors j’en ai assez du silence soi-disant protecteur !

Je sais pourtant que la famille c’est ce qu’il y a de plus important quand nous allons mal. Alors j’en profite pour dire merci de tout cœur à ma petite victime de la mode et à ma sœur de cœur qui ont été les plus présentes. Je ne sais pas comment j’aurais fait sans elles deux et je sais que si je suis toujours là c’est grâce à elles ! 

Sinon, ça va, je rigole en regardant mes deux chats ( Harry et Bella) jouer alternativement à Roméo et Juliette et à je t'aime, moi non plus autour de la table du jardin!


Commenter cet article

10/03/2013 19:30

pouruqoi ne pas lui dire ce que tu as écrit ici, tout simplement?... bisous et courage pr cette épreuve

crazyprof 10/03/2013 22:11



Par pudeur...


Biz V.