Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

J’ai le temps de rien, j’ai le temps de rien, j’ai le temps de rien du tout !

4 Novembre 2010, 20:16pm

Publié par crazyprof

Calimero.jpg

Eh oui, complainte ordinaire d’une femme qui jongle entre son métier, ses préparations de cours, ses copies, son appartement, une maison avec deux chats et surtout un Normand, le tout avec un minimum d’une heure et demie de voiture minimum par jour… et l’appartement et la maison à 120 kilomètres l’un de l’autre. Mon normand est génial, je n’ai presque rien à faire le weekend mais cela commence à faire beaucoup. Je suis sous pression parce que j’ai l’impression de ne pas le dorloter autant qu’il me dorlote, parce que je l’aime et que je ne veux pas faire d’erreur avec lui, parce que quand je suis ici, je voudrais être là-bas et que quand je suis là-bas, j’ai du mal à travailler parce que je n’ai qu’une envie : profiter de lui et de la vie de couple que j’ai enfin trouvée alors que j’en rêvais depuis des années.

Pourtant une des choses que j’apprécie le plus chez lui, après avoir connu l’inverse, c’est le respect qu’il a de mon travail. Oui, après avoir connu les critiques incessantes, les piques sur les « cons de catalogues CAMI* » qui hantent les salles des profs et j’en passe. Je me suis rendue compte depuis que ça n’était qu’une forme de jalousie parce que je réussissais à exercer le métier dont il avait rêvé et qu’il n’avait pas eu le courage de se donner les moyens de faire… et je me dis aussi que si mon divorce est arrivé au moment où j’allais passer mon oral de concours et le réussir, ça n’est probablement pas un hasard non plus… mais les yeux s’ouvrent parfois bien tard.

Cela ne change rien au problème : il me faudra jusqu’à Noël des journées de 48 heures et non de 24, conséquence de vacances occupées à faire autre chose que travailler, de la saison des bulletins, des réunions parents professeurs  et des conseils de classe, de journées de formation prévues et d’une visite IUFM début décembre. No comment ! Je stresse, je stresse et je navigue à vue, ce que je déteste faire, moi qui suis organisée au travail si je ne le suis pas forcément à la maison, loin de là, étant bordélique patentée.

Alors on fait un grand sourire, on met ses angoisses au placard, on respire un grand coup et on plonge, en se disant qu’on sortira la tête de l’eau au moment des vacances de février, comme tous les ans. Je n’aime pas l’hiver quoi… la saison où comme dirait Baudelaire « le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle »

Bref, vous avez ce soir en face de vous une crazyprof en mode caliméro comme sur les super chaussons de ouf que son normand lui a offert !!!

Elle ne sait pas non plus comment elle va réussir à soutenir sa belle-sœur qui va bien finir par se rendre compte que son petit dernier n’est plus là, son poussin trognon qui va comprendre à 5 ans que la mort ça existe, ses parents qui vieillissent et qui voient leurs deuxième petite-fille s’envoler du nid et j’en passe… le tout alors qu’elle a parfois du mal à se gérer elle-même et a conserver son équilibre retrouvé grâce à son normand et à son psy.

Sous la torture, elle vous avouerait qu’elle a peur de retourner chez sa bouchère de dentiste, qu’elle ne veut pas craquer de nouveau et qu’en plus, avec l’aide précieuse de sa super collègue Eµ, elle va devoir sortir le premier numéro du journal de l’école !!!

Vivement le printemps !

 

 

Commenter cet article