Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

La cité des Jarres Arnaldur Indridason

19 Septembre 2010, 12:53pm

Publié par crazyprof

cite-des-jarres.jpg

Résumé :

L'inspecteur Erlendur, un vieux policier de Reykjavik, mal nourri, toujours de mauvaise humeur, dans la tradition du genre, enquête sur le meurtre d'un vieil homme. Dans l'ordinateur de la victime, on trouve des photos pornographiques immondes et, coincée sous un tiroir, la photo de la tombe d'un enfant de quatre ans. Erlendur n'accepte pas la thèse du crime de drogué en manque, il retrouve un ami de cet homme en prison et découvre le passé de violeur de la victime. A travers l'autopsie d’une petite fille morte quarante ans auparavant, il découvre la Cité des Jarres et le fichier génétique de la population islandaise. Un crime islandais, effarant de banalité selon l’auteur…

Mon avis :

Après la Suède du commissaire Eric Winter et de la série Millenium, j’ajoute un nouvel auteur de polar nordique  à mes lectures…et j’ai adoré une fois de plus. Le personnage d’Erlendur avec sa mauvaise humeur chronique et l’impression qu’il donne de vivre sa vie en spectateur est excellent, attachant, à ranger aux cotés de personnages de policiers comme l’inspecteur Rebus de Ian Rankin ou du commissaire Adamsberg  de Fred Vargas. L’enquête est passionnante parce que, bien évidemment, l’histoire n’est pas si banale que ça. L’intrigue a aussi le mérite de nous plonger dans un des problèmes contemporains liés aux nouvelles technologies et principalement à la création d’un fichier d’ADN et des filiations cachées mais révélées à cause d’une maladie génétique. Le style de l’auteur est volontairement plat, sans fioritures, comme pour nous permettre de nous concentrer sur nos émotions et sur les émotions d’Erlendur qui apprend pendant l’enquête que sa fille droguée et marginale va probablement le rendre grand-père. Les recherches sur la filiation d’une petite fille, son « voyage » dans les méandres de la cité des jarres font écho à ses sentiments ambivalents sur la future naissance et aux sentiments du meurtrier qui se sent coupables, non pas du meurtre mais d’être porteur de mort !

Pour conclure, une intrigue surprenante et qui fait fonctionner nos petites cellules grises (n’est-ce pas Monsieur Poirot !), un personnage d’enquêteur bien campé et intéressant, soit tout ce qui faut pour faire un excellent roman ! et je suis déjà en train de dévorer la suite !

1pourcent

 

 

 

 

Commenter cet article