Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

La femme en vert Arnaldur Indridason

26 Septembre 2010, 16:54pm

Publié par crazyprof

la-femme-en-vert.gifRésumé :

Le commissaire Erlendur et ses adjoints sont appelés sur un chantier après la découverte d'ossements humains, un homme et un nourrisson, enterrés là à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pendant ce temps, Eva, la fille d'Erlendur, appelle son père au secours. Il la retrouve à grand peine dans le coma et enceinte. Le bébé ne peut être sauvé. Erlendur va à l'hôpital tous les jours rendre visite à sa fille inconsciente et lui raconte son enfance à lui et la disparition de son frère mort de froid dans une tempête de neige.

Mon avis :

Un autre bonheur de lecture, une autre enquête de ce cher Erlendur, empêtré dans ses contradictions et ses silences. Il s’agit ici d’un roman à plusieurs niveaux : la base, c’est l’enquête avec deux cadavres qui datent de la fin de la seconde guerre mondiale. Le niveau le plus explicite c’est celui de la mémoire, de la guerre en Islande et de la présence des anglais puis des américains. La troisième lecture possible c’est celle d’un roman sur les racines, la famille et le poids d’une histoire familiale. Il y a aussi un angle qui est toujours d’actualité et ce partout dans le monde, celui de la violence conjugale.

Je ne parle pas islandais mais je trouve le nom de Grimur particulièrement bien choisi, il rappelle de loin le sens de « grimaud » en français, c'est-à-dire une personne qui est pédante, maussade et mauvaise. Il rappelle aussi le sens de « grim » en anglais c'est-à-dire sombre et même encore plus que cela dans l’expression « the grim reaper », la faucheuse, la mort…

Le talent d’Arnaldur Indridason lui  permet de se jouer de son lecteur en le baladant d’une époque à l’autre, d’une histoire à l’autre jusqu’aux quinze dernières pages qui surprennent le lecteur-enquêteur, ce qui est un bel exploit ! 

Commenter cet article