Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CRAZYPROF

Relation amoureuse!

14 Octobre 2009, 19:23pm

Publié par crazyprof

Voilà, il y a quelques temps, Stephan ( que vous pouvez lire là: http://jmk-sg.over-blog.com/)  a déposé le 200ième commentaire sur ce blog... Je lui ai donc envoyé dix mots et un thême (Merci Mam Julie pour l'idée)  pour qu'il exerce sa plume et que je puisse lui laisser les clés de ce blog le temps d'un billet...
Le thême que je lui ai donné sert de titre à ce post et les dix mots sont en rouge dans son texte que voici... le mien suit parce que par souci d'équité je me suis imposé le même petit jeu d'écriture! Enjoy!


Rien de tangible, rien de réel et pourtant …

Quand, sur les murs de nos prisons grises, se  déposent des points rouges, verts et jaunes comme des pistils cherchant un géniteur pour éclairer nos vies, comme l’ébauche du dessin du contour d’un parcours à deux, c’est souvent à l’issue d’une longue  traversée du désert, qu’on redécouvre le plaisir de conjuguer au futur.

On peut alors  évaluer la difficulté du chemin  parcouru par  le vent, pour sculpter dans le sable et l’humidité, la rose et  faire de ce  joyau si fragile, pour sa belle, la nuit, comme  une évocation de la perfection luxuriante de la création.

Telle la magie de la lumière  d’un diamant diabolique, dont la réfraction pourrait  nous éblouir sans fin, si la lumière ne cessait parfois de s’en mêler,  on en vient  à examiner chacune des facettes de nos vies, comme lessivées par les traces de bistre laissées par l’estompage, de nos expériences passées, alors que c’est l’ensemble qui fait la beauté de ce délire, qui nous pousse à recommencer, une fois encore à aimer, malgré les risques.

Comme l’évocation de ses fragrances enivrantes, par hasard, inhaler le parfum de l’amour comme un gaz nocif et rare  et redécouvrir une fois encore la  texture olfactive si particulière ,  de la senteur animale du chevreuil sortant du bois, fumant de désir, pour s’en aller retrouver sa promise.

Nous respirons  à poumons déployés, nous revivons !

Peut être un jour,  partagerons nous ensemble nos repas, puis devant la cheminée des châtaignes grillées devant la télévision, endormis, nous dirons c’était donc ça le bonheur, rien que ça ! 

 

Prenez une prof lambda qui est convoquée par son directeur… Elle est dans ses petits souliers parce qu’elle se doute que si elle est appelée dans le bureau du Big Boss, c’est qu’il y a un problème… elle se repasse en accéléré le film de ses cours du jour et de sa journée d’hier. Rien d’alarmant à première vue… Elle commence à avoir les mains moites alors qu’elle arpente le long couloir qui la mène à la porte du bureau fatidique…

Elle frappe, une voix irritée lui répond…

« Entrez ! »

« Bonsoir Monsieur… »

« Ah, Mademoiselle, vous tombez bien ! »

Comme à chaque fois qu’elle se retrouve face à face avec ce monsieur dans son bureau, elle ne peut se retenir de l’examiner du haut en bas et de contempler les souples boucles couleur châtaigne qui orne son front et qui entoure son visage d’un halo automnal. Elle inhale les odeurs apaisantes de vieux cuir qui envahissent ce bureau meublé pour éblouir les visiteurs.  Elle reprend contenance en fixant son  regard sur une chemise vieux rose avec son nom écrit. Cette chemise se trouve négligemment posée sur le bureau. Monsieur s’est levé et s’approche d’elle  tel un félin. C’est alors qu’elle  remarque les cernes bistre  sous ses yeux à lui. Elle se sent traquée tel un chevreuil par un chasseur.

« Mademoiselle, je viens de revenir du rectorat et j’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer. »

Cette entrée en matière inquiétante s’accompagne d’une caresse du plat de la main sur son visage.

« Oui, nous allons être établissement pilote pour une enquête destinée à évaluer  la satisfaction des géniteurs d’apprenants de certaines sections (NDR : un géniteur d’apprenant est un banal parent d’élève dans la métalangue ministérielle) et comme vous enseignez en terminale L  et que votre inspectrice vous a remarqué l’an dernier, vous avez été désignée comme cobaye. Vous serez suivie et interrogée par une équipe de télévision, ainsi que les parents de vos élèves de façon à réaliser un documentaire. Vous aurez donc votre quart d’heure de célébrité comme aurait dit Andy Warhol. »

            Il continua tout en lui faisant des  petits bisous langoureux dans le cou.

« Je n’ai pas pu vous évitez ça mais prenez -le du bon côté, et puis, je ne pouvais pas refuser… »

« Oui, c’est certain, être votre compagne ne doit pas m’apporter de privilèges. »

La prenant dans ses bras, il sourit enfin et lui dit :

« Pas fâchée alors… »

« Si mon chéri, j aime bien quand tu joue au grand méchant loup avec moi… »

PS: Pour couper court à toute idée qui pourrait germée dans vos têtes, je précise que je ne fantasme pas sur mon directeur... par contre le terme de métalangue utilisé est réel...
Bonne soirée!

Commenter cet article

Lew 15/10/2009 21:13


Eh ben j'avais manqué quelque chose! Fascinant de voir comme vous usez chacun du bistre et du chevreuil... Ca se psychanalyse pas, ça? ;)

En tout cas l'exercice parâît très stimulant... et chapeau bas à tous les deux!!!


crazyprof 15/10/2009 21:44


Merci Lew... et je n'y connais rien en psychanalyse mais tu as surement raison...
Je ne peux pas parler pour Stephan mais personellement je me suis bien amusée...
Biz V. 


Distance 15/10/2009 04:23


Stephan est véritable un poète et, qui sait, peut-être un romantique également... J'ai apprécié.

Étonnant tout de même où va l'imagination des uns et des autres à partir d'une même base . Mais je ne me lasse pas d'être à chaque fois surpris tant j'apprécie la diversité.

Bonne journée Crazy!


crazyprof 15/10/2009 07:48


Merci à toi, et je suis d'accord, il y a du poète chez Stephan.
Biz V.


Jade 14/10/2009 22:20


Félicitations à tous les deux. Je reconnais bien la plume de Stephan, qui sait mieux que personne inhaler les parfums de l'amour, pour reprendre ses propres termes, que je ne voudrais déformer. Et
ta chute tombe bien à propos, c'est une fort jolie leçon. Je vous laisse donc à vos travaux pratiques, madame la professeur et monsieur le directeur, et je m'éclipse sur la pointe des pieds, tout
en vous laissant de doux baisers...


crazyprof 15/10/2009 02:17


Je me suis beaucoup amusée en attendant avec ce petit exercice... cela fait travailler l'imagination et j'aime bien.Je trouve le texte de Stephan magnifique de sensualité.
Biz V.


Stephan 14/10/2009 21:46


POur etre honnete un mot m a possé de gros soucis mais c est venu a 2 h35 du matin comme ca
Essayes de savoir lequel...


crazyprof 15/10/2009 02:18


Ecoute je ne suis pas certaine mais je sais que celui qui moi m'a posé problème c'était chevreuil...
Biz V.


Stephan 14/10/2009 21:44


Je recommencerais au 5001eme alors

Bonne soirée et attendons ...


crazyprof 15/10/2009 02:19


Oui...bonne soirée... enfin bonne nuit vu l'heure! biz V.